Transat-épisode-1- « la grande évasion »

 » La Grande Evasion « 

Bien avant de rêver d’une traversée de l’Atlantique, je m’étais de nombreuses fois aventuré dans les mers lointaines. J’avais dû affronter tempêtes, mutineries, avaries. Grimper au sommet des cocotiers, séduit les vahinés, déjoué les ruses des pirates et décrypté la carte au trésor …YoHoHo et une bouteille de Rhum !

Stevenson et Tabarly
 » il n’est nullement irrationnel d’imaginer que, dans une existence future, nous puissions considérer cette vie comme un songe  » Edgar Allan Poe

Je traversais les histoires des plus formidables et épouvantables avec  Stevenson et Long John Silver (île au trésor), je m’endormais au souvenir  du sinistre capitaine Bligh  dans  » les révoltés du Bounty  » aux dossiers de l’écran . Le journal télévisé vantait le courage d’un marin français face à la perfide Albion :  Eric Tabarly sur Pen Duick VI venait de gagner la transat anglaise, le vent dans le nez, au bout de 5 dépressions et d’un pilote automatique en panne !

Il faut dire qu’à cette époque, nous habitions dans le bassin minier, du coté de Lens. Dans un paysage hors du commun, les terrils dominaient l’imagination tout en me laissant entrevoir une aventure plus lointaine.

paysage lensois

Sous la terre des hommes invisibles ramenaient au péril de leurs vies un trésor sombre et noir, le charbon.

Alors les jours de brume, entre copains, c’était à celui qui serait le plus original.  » et toi , tu voudrais faire quoi un jour ?! »  « je voudrais bien traverser l’océan Atlantique ! » Je n’étais pas le seul…

 » Optimist et Vaurien  » 

Alexandre et Frédéric

 L’été, les vacances, la plage. En cette fin des années 60, mon père nous offre la chance de pouvoir découvrir,  la mer et la voile du coté du golfe du Morbihan. Quoi de mieux, qu’un Optimist pour apprendre à naviguer en solitaire !  D’autres ont l’opportunité  de naviguer en baie de Quiberon. Frédéric et son grand père  naviguent sur un Vaurien. Commandé  aux Glénan et de fabrication Costantini,  c’est le meilleur bateau à disposition pour découvrir les plaisirs de la voile ! Frédéric, à l’époque Lensois tout comme moi, fait partie de ceux pour qui l’océan est un terrain de jeu comme un autre, il suffit de se donner les moyens pour l’explorer !

Alors quand des années plus tard, nous nous sommes retrouvés pour naviguer et régater en Vaurien, nous n’avons pas traîné pour aborder notre objectif commun : la traversée de l’Atlantique !

 

prochain épisode : Partir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *